En quoi consiste une vente aux enchères et comment ça marche ?

Le monde de l’Art apparait très souvent comme un univers réservé aux amateurs passionnés et surtout aux collectionneurs initiés. Cela est d’autant plus vrai pour l’ambiance effervescente (et impressionnante pour les néophytes) des salles des ventes. Pourtant, les ventes aux enchères sont accessibles à tous, et en réalité le fonctionnement en est très simple.

Que vous souhaitiez vendre aux enchères un objet d’art ou une antiquité en votre possession ou que vous désiriez dénicher une œuvre de grande valeur (tableau, sculpture, meuble ancien ou design) à un prix intéressant, ce guide vous permettra de comprendre comment se déroule une vente aux enchères.

Note : ce guide ne traite pas des enchères immobilières mais se concentre sur la vente d’objets d’art, la vente d’antiquités, et la vente de meubles aux enchères.

Vous souhaitez estimer vos biens à vendre aux enchères ?

 

Envoyer

La vente aux enchères, qu’est-ce que c’est ?

Une vente aux enchères est une vente volontaire (par opposition à une vente judiciaire, conséquence d’une saisie) et publique dirigée par un commissaire-priseur, avec l’assistance d’experts spécialisés, indépendants au cours de laquelle les biens proposés sont vendus au plus offrant. C’est ce qui s’appelle l’adjudication. Les ventes aux enchères sont ouvertes à tous en tant que spectateur, et tout le monde, à condition d’être majeur, responsable et solvable, peut enchérir, acheter ou mettre en vente une œuvre d’art, un objet de valeur, ou encore du mobilier ancien ou design.

Il convient de distinguer une vente de gré à gré (ou vente privée) d’une vente aux enchères. La vente de gré à gré en effet permet de réaliser une transaction directement entre un vendeur et un acheteur, sans passer par le système des enchères. Dans ce cas, le cabinet d’expertise qui a réalisé l’estimation et l’authentification du bien à vendre se charge de trouver un acquéreur et de rédiger les actes de vente.

Une vente aux enchères, comment ça se passe ?

Si vous souhaitez mettre en vente une œuvre d’art ou un objet ancien en votre possession (tableau, dessin, peinture, sculpture, mobilier, bijou ou encore argenterie), vous devrez au préalable entrer en relation avec un expert d’art agréé afin qu’il réalise une estimation et éventuellement une expertise de votre bien.

Dans un second temps et pour attirer des acheteurs, la vente aux enchères sera annoncée via la presse locale. Les objets mis en vente seront ensuite exposés minimum 1 jour avant la date de la vente aux enchères afin de pouvoir être vus par les potentiels acquéreurs.

Le jour de la vente aux enchères, le commissaire-priseur présente tous les objets avec leurs mises de départ. Un acheteur intéressé devra alors se manifester pour enchérir, et c’est à cet instant que débutera la chorégraphie typique des salles de ventes, entre hochements de têtes et mains levées. Ce n’est que lorsque le commissaire-priseur aura abattu son marteau emblématique que la vente se terminera. L’objet en vente sera alors adjugé au dernier acheteur, celui ayant offert le prix le plus élevé.

Qu’est-ce qu’un ordre d’achat ?

Pour un acheteur, un ordre d’achat est un mandat. Il permet de fixer un prix maximum pour un objet mis en vente lors d’une vente aux enchères. L’ordre d’achat est fréquemment utilisé par les acquéreurs potentiels qui ne peuvent pas être présents physiquement dans la salle des ventes. Il permet à la Maison des ventes organisatrice d’agir pour le compte de l’acheteur.

Qu’est-ce que le prix de réserve ?

Le prix de réserve concerne quant à lui le vendeur. Avant de proposer son objet ou son œuvre lors d’une vente aux enchères, le vendeur a dû faire estimer son bien. Cette estimation prend la forme d’une fourchette de prix, avec une estimation basse et une estimation haute. Mais cette estimation initiale ne fait pas office de garantie. Autrement dit, votre objet peut se vendre à un prix inférieur à l’estimation basse (et il peut d’ailleurs être aussi supérieur à l’estimation haute !).

Le prix de réserve permet au vendeur de ne pas céder son bien à un prix « trop bas » (mais attention : le prix de réserve ne peut en aucun cas être supérieur à l’estimation basse de l’expert).

Lors d’une vente, si les enchères n’atteignent pas le prix de réserve, l’objet sera « retiré faute d’enchères ».

Qu’est-ce qu'une folle enchère ?

Lorsqu’un acheteur n’est pas en mesure de s’acquitter du prix qu’il a annoncé pour un objet mis en vente, on parle de « folle enchère ».

Différentes causes peuvent placer un adjudicataire dans cette situation :
• Il s’est trompé de lot
• Il s’est laissé emporté
• Il n’a pas tenu compte des frais annexes
• …

La folle enchère est bien sûr une situation préjudiciable pour tous. Plusieurs recours existent, depuis la mise en demeure jusqu’à la remise en vente de l’objet en question.

Vendre un objet d’art ou un meuble ancien aux enchères : comment faire ?

Si vous possédez un objet de valeur, une antiquité ou une œuvre d’art et que vous souhaitez vendre aux enchères votre bien, vous devez dans un premier temps vous adresser à un cabinet d’expertise spécialisé pour réaliser l’estimation de l’objet et monter le dossier. Le cabinet d’expertise se chargera ensuite de le proposer à la Maison de ventes aux enchères appropriée. Vous pourrez par ailleurs bénéficier de conseils précieux pour vendre au meilleur prix votre objet.

Pour que votre objet soit définitivement intégré à une vente aux enchères, il vous faudra ensuite signer le contrat de vente. Sur ce dernier figure notamment les taxes et frais à payer en cas de vente, ainsi que le mode de règlement que vous aurez choisi.

Si, pour une raison qui vous est propre, vous décidez de retirer votre bien de la vente aux enchères après avoir signé votre contrat de vente, vous pourrez être tenu de régler des indemnités afin de dédommager la salle des ventes pour les frais engagés.

Vente aux enchères : y-a-t-il des frais annexes à prévoir pour l’acheteur ?

Si vous souhaitez participer à une vente aux enchères pour y acquérir un objet d’art, un meuble ancien, une sculpture ou toute autre antiquité, vous devez savoir qu’il existe des frais additionnels. Ces frais, qui ne sont pas compris dans le montant de l’enchère, correspondent à la rétribution de l’opérateur des ventes et s’expriment en pourcentages par rapport au prix de vente.

Par ailleurs, peuvent s’ajouter éventuellement et selon les cas des frais d’expédition ou encore de gardiennage si vous ne pouvez pas récupérer le lot immédiatement après la vente.